fbpx

Diversification alimentaire bébé 6 mois : Le guide

Quoi de neuf ?

Les dents poussent ! Votre bébé risque d’être irritable lorsqu’il fait ses dents (et va rechercher le « froid »), mais leur arrivée va coïncider avec celle de nouveaux aliments que votre bébé ne pouvait pas mâcher auparavant 😉 Leur venue pouvant entraîner des problèmes digestifs, nous vous invitons à lire notre dossier qui traite du sujet ici : nourrisson et digestion

Alimentation bébé 6 mois

 

Commencer la diversification alimentaire de bébé

Si la diversification alimentaire de votre petit bout a commencé à 4 mois, vous avez d’abord introduit les légumes puis les fruits ; cuits, dilués et mixés ; dans le biberon ou en purée fine. Voir notre article sur le sujet.

Si votre bébé n’a pas commencé sa diversification, il faut désormais y songer : le lait maternel ou infantile ne couvrira bientôt plus ses besoins nutritionnels. Guettez les signes indiquant que votre bébé est prêt (motricité du cou, sait se tenir assis, la tête droite, curiosité envers les aliments solides, tente de porter des objets à sa bouche etc.) et si vous n’en voyez pas, consultez votre pédiatre.

Pour connaître la démarche à suivre pour commencer la diversification, vous pouvez lire le guide diversification alimentaire des papas.

Notre article sur les premières cuillères du bébé peut aussi vous intéresser: premier petit pot, première cuillère

Diversification alimentaire de bébé à 6 mois

Aux alentours de 5 à 6 mois, les nouveaux aliments pouvant être introduits progressivement dans son alimentation sont les suivants :

– La viande (source de protéines) : blanche d’abord (poulet, dinde, jambon, veau, porc, lapin).

– La pomme de terre (pour des purées plus consistantes).

– Le yaourt infantile (premier produit laitier à introduire après le lait).

➜ Toujours à proscrire : le sucre, le sel, le miel et le fromage (voir nos articles sur le sel et le sucre).

➜ Ces nouveaux aliments doivent être introduits le midi ou au goûter.

À l’âge de 7 mois, d’autres aliments peuvent être introduits. Ces aliments sont le :

  • le poisson (source indéniable d’oméga 3 : bar, cabillaud, sole, merlan, saumon, truite)
  • la viande rouge (canard, bœuf, agneau, mouton)
  • les matières grasses indispensables au bébé (elles doivent représenter 50% de son apport énergétique).

➜ Notre article sur les lipides vous apportera les informations nécessaires sur la nécessité des matières grasses dans l’alimentation du nourrisson.

Au niveau des légumes : concombre, endive, poivron et tomate peuvent maintenant être consommés (tout comme les champignons).

Votre bébé pourra aussi saluer l’arrivée de la figue, la groseille, le melon, la mûre, le kiwi, la pastèque ainsi que celle des agrumes (clémentine, orange, pamplemousse, citron) et de fruits exotiques (mangue, papaye, litchi, goyave).

Vous pouvez aussi introduire des fruits secs et des noix en petites quantités, un à un, incorporés dans ses compotes. Cela permettra entre autre d’introduire plus d’aliments à risque allergène !

C’est aussi le moment de faire découvrir au bébé de nouvelles saveurs : les aromates (ail, échalote, oignon et herbes aromatiques… le tout avec parcimonie).

À 6-7 mois, les VPO (viandes, poissons et œufs) sont importants. Ils contiennent des protéines animales qui sont essentielles pour le bébé (mais avec modération, notre article sur le sujet se trouve ici : les protéines pour les bébés). Il est conseillé de lui donner 10 g de viande ou poisson par jour, ou ¼ d’œuf.

/!\ Le lait reste très important pour votre enfant ! Il doit en recevoir au moins 500 ml par jour, sous forme de tétée ou de biberon. Votre bébé sera en âge de prendre 4 repas par jour uniquement aux alentours de 8 mois, jusque-là le lait doit être la base de 2 de ses repas (en général le petit-déjeuner et le dîner).

/! Si vous suivez un mode de vie végétarien ou végétalien, notre article sur la vitamine B12 vous concerne tout particulièrement.

Et la boisson ?

La teneur en aliments solides dans l’alimentation du bébé augmentant, celle en lait va réduire progressivement. Néanmoins, celui-ci comblait les besoins hydriques du bébé : pour éviter la déshydratation, n’oubliez pas de proposer de l’eau au bébé régulièrement. Pour de plus amples informations, consultez notre dossier sur l’eau qui reste la seule boisson recommandée !

Textures pour bébé de 6 mois

Si votre enfant entame sa diversification alimentaire, il faut commencer par des purées lisses et des fruits et légumes cuits, bien mûrs et mixés (idem pour les VPO : cuits et mixés en purée lisse).

Si la diversification alimentaire de bébé a déjà débuté, introduisez de nouveaux aliments et saveurs, en commençant par une texture lisse puis des purées de légumes écrasés finement.

Concernant les quantités, toujours commencer par des petites doses puis augmenter au fur et à mesure.

Consultez notre guide des textures !

Menu type bébé 6 mois

Entre 4 et 6 mois, bébé mange 3 ou 4 tétées ou biberons et un « repas » diversifié par jour. Ces repas doivent être constitués majoritairement de légumes, mais, à partir de 5-6 mois, il est possible d’introduire progressivement la viande, du poisson et l’œuf en petites quantités. Pour le dessert, les fruits sont toujours au rendez-vous sous forme de compote, mais vous pouvez aussi les remplacer par un yaourt nature adapté aux bébés.

MENU TYPE

Petit-déjeuner : tétée ou biberon de lait (240 ml) avec possibilité de le mixer avec de la farine ou des céréales infantiles pour l’épaissir.

Déjeuner : purée maison de légumes + 10 g de VPO (viande, poisson, oeuf) cuit et mixé + dessert de fruit cuit, mûr, mixé OU petit pot.

➜  N’oubliez pas d’introduire un légume à la fois pour que votre bébé puisse bien différencier les goûts et éviter le risque d’allergie. Pour en savoir plus sur les allergies, consultez notre dossier : les allergies alimentaires

➜   Si la pomme de terre a déjà été introduite, pour pouvez l’utiliser comme « liant » dans vos purées sous forme moulinée ou mixée. Elle permettra aussi d’adoucir le goût de la préparation.

➜   Attendre avant d’introduire des légumes au goût prononcé.

➜   L’ajout de matière grasse reste indispensable : une cuillère à café d’huile ou une noisette de beurre dans chaque repas maison.

Goûter : tétée/biberon + croûte de pain/boudoir + petite dose de fruit.

Dîner : tétée/biberon avec un légume mixé  ou une soupe de légumes mixés + petit pot fruit ou compote maison avec des fruits cuits ou très mûrs.

Recette bébé 6 mois

➜ Pour avoir un récapitulatif des besoins fondamentaux du bébé avant 1 an, cet article saura vous renseigner.

➜ Vous pouvez également découvrir notre gamme de petits pots bébés bio et gourmets 6 mois et plus

[mk_button dimension= »three » size= »medium » outline_skin= »dark » bg_color= »#E94E1B » text_color= »light » icon= » » url= »https://commedespapas.fr/24-petits-pots-bebe-6-mois » target= »_blank » align= »center » id= »Buton ID » margin_top= »0″ margin_bottom= »15″]Découvrir les petits pots bébés[/mk_button]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *