Dans Diversification Alimentaire, NutriSanté

Nous le savons, l’alimentation possède une dominante culturelle. A travers le monde, les modes de préparation, de consommation, ainsi que les aliments eux-mêmes, diffèrent.

 

Mais alors comment se déroule la diversification alimentaire dans les autres pays ? Est-ce qu’un petit Japonais suivra les mêmes étapes de diversification qu’un petit Norvégien ? Consommera-t-il les mêmes aliments ? De la même façon ?

 

Comme des Papas vous propose aujourd’hui un tour du monde de la diversification alimentaire !

 

Europe

 

Nous démarrons notre tour du monde chez nous, en France.

Les Français nourrissent surtout bébé à la petite cuillère et démarrent généralement la diversification alimentaire entre 4 et 6 mois. Celle-ci débute par l’apport de légumes cuits, puis de fruits cuits, pour poursuivre avec les autres catégories d’aliments.

Chez nos voisins les Belges on commence par donner des fruits aux enfants. Ceux-ci ne sont pas cuits comme chez nous mais sont donnés sous forme de panades : un fruit frais mixé avec un peu d’eau et un biscuit sans gluten.

Les bébés norvégiens, quant à eux, ont la spécificité d’être de très petits consommateurs d’oléagineux avec seulement 6% des enfants de 6 mois qui en consomment. Ce sont aussi les plus faibles consommateurs d’œufs de par le monde.

 

Asie

 

Nous arrivons maintenant en Asie.

Ici, les bébés commencent la diversification alimentaire autour de 5 mois environ.

En Chine, au Japon et dans certains autres pays asiatiques, le premier aliment solide à être introduit est le riz, sous forme de bouillie. Ce plat est appelé « oyaku ». Dans ces pays, le riz est à la base de l’alimentation et c’est pourquoi il est tout naturel d’en donner à l’enfant dès le début de la diversification alimentaire.
Mais il n’y a pas que l’alimentation qui diffère. La façon de nourrir bébé est elle aussi différente. Au Japon, l’adulte place généralement l’enfant sur lui, dos à lui, et l’accompagne dans son geste pour porter la nourriture à la bouche. Il n’y a pas de rapport frontalier entre l’adulte et l’enfant comme on peut l’observer en France par exemple.

En Inde, l’alimentation est bien différente. Les bébés indiens consomment très jeunes beaucoup d’oléagineaux (amandes, soja…), qui se retrouvent dans de très nombreux plats de cette région du monde. 91% des enfants indiens de 6 mois consomment des oléagineux.
En revanche, l’Inde est le pays qui possède le plus fort taux de végétarisme avec 30% de ses habitants qui ne consomment pas de viande. Chez les enfants cela se fait ressentir également, en effet seuls 11% des enfants de 12 mois consomment de la viande contre 75% dans les pays parmi les plus gros consommateurs de viande.

Au Népal, il existe un usage peu commun chez nous, Français, qui est de prémâcher les aliments avant de les donner à l’enfant.

 

Océanie

 

Courte escale en Océanie.

Un article de Pelto et coll. publié en 2003 présente les différences en termes de diversification alimentaire chez les différentes communautés des îles Salomon.
Chez les Pagan, 1 femme sur 3 donne des aliments solides dès la première ou deuxième semaine de vie du bébé tandis que les Suguru, eux, attendent 6 à 8 mois.

 

Afrique

 

Qu’en est-il de l’Afrique ?

En Afrique de façon générale la diversification alimentaire est précoce (mais pas aussi précoce que chez les Pagan !) et débute aux alentours de 3 mois. Les bébés africains se nourrissent avec les doigts ou sont nourris à la main par leur mère.

Au Nigéria, où le culte du bébé potelé est très populaire, la maman tient le nez de son enfant d’une main et porte la nourriture à sa bouche pour lui permettre d’ingurgiter de grandes quantités.

Au Mali, comme dans de nombreux autres pays, les adultes laissent l’enfant se nourrir seul très tôt. Celui-ci a alors le choix de ce qu’il mange et en quelle quantité. Cette façon de faire ancestrale, utilisée depuis longtemps dans de nombreux pays, est de plus en plus démocratisée en France : c’est ce qu’on appelle le DME (diversification alimentaire menée par l’enfant).
Dans certains villages de la campagne malienne, les enfants bambaras mangent tous les même repas en milieu de journée : une bouillie de mil (millet, sorgho…) accompagnée d’une sauce aux légumes. De la viande et du poisson sont ajoutés en fonction des revenus de la famille.

Au Ghana, la variété des aliments proposés est plus élevée que dans les autres pays. La diversification alimentaire se fait plus rapidement.

Au Maroc, où les fruits secs sont très présents dans les plats, l’amande, la noix de cajou et la pistache sont introduites généralement avant l’âge de 8 mois.

 

Amérique

 

Le Pérou, comme le Mali, fait partie des pays dans lesquels l’enfant est laissé très tôt en autonomie en ce qui concerne son alimentation.

Aux Etats-Unis la diversification alimentaire débute à l’âge de 6 mois environ. Il est préconisé de la débuter avec des aliments riches en fer tels que des céréales par exemple. Les autres catégories d’aliments suivront l’introduction des céréales.

Les bébés brésiliens sont de gros consommateurs de boissons sucrées avec 23% des enfants de 6 mois qui en consomment contre seulement 4% pour le reste du monde.

L’Argentine, contrairement à l’Inde, est une fervente adepte de la viande, et cela se fait ressentir dès la naissance puisqu’il est d’usage de donner de petits morceaux de pain trempés dans la viande aux nourrissons.

 

Conclusion

 

Il existe de nombreuses différences dans la façon d’alimenter son bébé : l’âge du début de la diversification alimentaire, les aliments proposés, la méthode pour le nourrir etc. Mais toutes ces différences nous enseignent qu’il n’existe pas une seule bonne manière de procéder. Bien sûr, certains conseils doivent être appliqués pour limiter les risques de maladies à l’âge adulte, les carences ou les allergies, mais il est néanmoins possible de les associer à des modes de fonctionnement propres au mode de vie de chacun. Donner accès à une alimentation équilibrée tout en respectant sa culture culinaire, ses croyances et ses envies est le meilleur moyen de faire aimer la nourriture à bébé !

 

Avez-vous apprécié ce petit tour du monde avec les Papas ? Ca vous a donné faim ? Nous en tout cas ça nous inspire pour faire découvrir des recettes du monde à vos bébés, et les faire un peu voyager… gustativement bien sûr 😉

Les recettes du monde que vous avez pu ou pourrez faire découvrir à bébé avec Comme des Papas :

  • Wok de légumes nouilles et tofu (Asie)
  • Riz cantonais carotte petit pois poulet champignon (Asie)
  • Betterave et bœuf façon Bortsch (Europe de l’Est)
  • Tajine de courgette, carotte et agneau (Afrique du Nord)
  • Quinoa au chou kale et filet de truite (Amérique de Nord)
  • Brunoise d’igname et sauté de poulet (Afrique Centrale)
  • Banane plantin patate douce (Afrique, îles du Pacifique, Antilles…)
  • Exquis de pommes et baies d’açai (Amérique du Sud)

 

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le noter ou même à le commenter 🙂 à jeudi prochain !

Notez cet article
Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer