Dans Dossier Santé Bébé, NutriSanté

Reconnaître les différents troubles

Les bébés sont souvent victimes de reflux, rejets, diarrhées ou constipations. Il s’agit néanmoins de troubles bénins et habituels, dû à la digestion compliquée du nourrisson : son système digestif encore immature, il est particulièrement sensible et les troubles digestifs surviennent fréquemment. L’estomac peut par exemple avoir des réactions spasmodiques quand l’intestin, lui, subit des ralentissements de transit qui peuvent provoquer des coliques du nourrisson ou des constipations.

Le stress et la fatigue peuvent aussi jouer sur ces maux de ventre.

Il est conseillé d’aller consulter un médecin lorsque ces troubles sont associés à d’autres symptômes tel que la fièvre, des vomissements ou la perte d’appétit, car cela peut vouloir dire que votre bébé a attrapé une gastro-entérite ou subit une allergie alimentaire. Si votre bébé vomit après chaque prise de nourriture de façon assez abondante, il est peut-être atteint d’une sténose du pylore qui est une malformation congénitale : il faut aller voir un médecin le plus rapidement possible.

Le rot du bébé

Ah, ce fameux rot d’après repas… Vous l’attendez tous, mais savez-vous quelle en est l’origine ? C’est l’air ingéré lors de la tétée et accumulé dans l’estomac qui s’évacue, tout simplement ! Ce rôt soulage le bébé et le rend moins enclin au mal de ventre. Il est notamment important lorsque le bébé est nourri au biberon, car un volume plus important d’air est ingéré.

➜ Une technique simple pour que bébé fasse son rot est de le tenir droit contre soi, la tête contre votre épaule, et de lui tapoter légèrement sur le dos. Attention aux régurgitations éventuelles 😉

➜ Lorsque le système digestif du bébé devient mature, le rot se fait plus rare et cela est tout à fait normal.

Soulager les troubles de digestion et les coliques de bébé

Le système digestif du bébé étant encore immature jusqu’à 4 mois environ, celui-ci a du mal à tolérer le lactose. Son alimentation exclusive étant le lait, on imagine bien que des troubles digestifs peuvent subvenir ! De plus, des rejets de lait peuvent être fréquents dû à l’immaturité de son clapet anti-reflux qui se situe dans l’œsophage.

On ne le répétera jamais assez : le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour bébé ! En effet, la digestion se révèle plus facile chez l’enfant allaité.  Le lait maternel est plus digeste, sa contenance est plus assimilable, il est mieux adapté aux besoins du bébé et il joue un rôle dans le renforcement de la flore intestinale.

Voici quelques conseils pour optimiser la digestion de votre bébé :

➜  Espacez les tétées : si celles-ci sont trop fréquentes et/ou rapides, le risque de rejet de lait est plus important. Il est conseillé d’attendre au moins 2 heures avant chaque prise.

➜ Une des causes des rejets est l’ingestion d’air trop importante lors des tétées. La tétine doit être adaptée et permettre une tétée relativement lente.

➜ Le repas peut être coupé en deux afin d’optimiser sa digestion : une petite pause peut avoir lieu au milieu, pour reposer l’estomac du bébé ou pour que celui-ci fasse un rot entraînant l’évacuation d’air.

➜ Vous le savez, les jus de fruits sont mauvais pour les bébés, surtout à cet âge et d’autant plus qu’ils sont acides et peuvent provoquer des reflux ! On le répète : à proscrire !

➜  Un environnement calme autour du bébé lors des repas aide à lutter contre les rejets, gaz et ballonnements.

➜ Un petit massage circulaire du ventre dans le sens des aiguilles d’une montre peut favoriser la digestion

➜ Attention à la déshydratation en cas de diarrhées ou vomissements ! Un biberon d’eau minérale et faiblement minéralisée doit être apporté régulièrement si ces symptômes évoluent de manière croissante.

Problèmes de digestion après 6 mois

Lors de la diversification alimentaire, le système digestif du bébé est normalement arrivé à maturité. Les troubles digestifs sont donc traités de la même façon que ceux d’un adulte : une régularité doit avoir lieu concernant les heures de repas, un environnement calme est nécessaire, et la durée d’un repas doit être aux alentours de 20 minutes.

Si les repas sont réguliers, qu’il n’y a pas de grignotage entre temps et que l’alimentation est diversifiée et équilibrée, la probabilité de l’apparition de ces troubles est réduite. Toutefois, même après 6 mois, les jus de fruits et aliments gras sont déconseillés, car ils peuvent favoriser les problèmes de digestion.

Si les troubles persistent, consulter votre médecin ! Il s’agit peut-être d’une allergie ou d’intolérance alimentaire.

Idée de recette quand la digestion est difficile

 

Rien de mieux qu’une recette à la poire, qui aide à lutter contre la constipation du bébé et favorise le fonctionnement de son système digestif. En effet, ce fruit est riche en fibres mais aussi en antioxydants, vitamines, cuivre, potassium… Elle contient notamment de la cellulose (fibre insoluble) qui améliore le transit intestinal !

Attention, n’oubliez pas d’attendre la période de diversification (4 à 6 mois) pour préparer cette recette et introduisez tout d’abord ces 2 fruits un à un dans l’alimentation du bébé avant de les mélanger !

Ingrédients : 3 quartiers de poire mûre, ½ pomme

① Lavez, épluchez et coupez les fruits.

② Les cuire à la vapeur pendant 10 mn

③ Mixez avec un peu de jus de cuisson ou d’eau faiblement minéralisée

④ Vous pouvez ajouter une touche de cannelle ou de vanille

⑤ Laissez un peu refroidir et servez

Pour en savoir plus :

Découvrez nos autres articles et conseils nutritionnels pour les bébés, nos petits pots bébé frais et de saison ainsi qu’un article de Cubes et Petits Pois sur un remède contre les troubles de digestion.

Troubles digestifs du bébé
4.2 (84%) 5 votes
Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer