Dans Diversification Alimentaire, Dossier Santé Bébé, NutriSanté

« Evitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé ». De nos jours, les pouvoirs publics nous rappellent constamment que la manière dont on se nourrit a un impact sur notre santé actuelle et future. Ce qu’il est important de retenir est que les besoins nutritionnels des adultes sont bien différents de ceux des enfants, et encore davantage des bébés. En effet, chez l’adulte, les glucides correspondent au nutriment le plus « important ». Ce sont les glucides qui doivent représenter l’apport le plus élevé sur le total des apports de la journée (40 à 55% des apports totaux contre 35 à 40% pour les lipides), pour des questions d’apport énergétique. Chez le bébé de 6 mois à 3 ans, les glucides ne représentent que le second nutriment le plus important (40 à 50% des apports totaux), après les lipides (45 à 50%).

 

 

L’association Française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) a pu constater que 57% des parents en France pensent que donner des matières grasses à son bébé (huile, beurre) augmenterait le risque de surpoids chez l’enfant. Ces parents ont donc tendance à alléger en graisses les repas de leurs bébés. Or, les lipides sont un nutriment essentiel au développement des bébés, et notamment car ils sont à l’origine de la synthèse de l’hormone de croissance et du développement du système nerveux.

De plus, l’INSERM (institut national de la santé et de la recherche médicale) à démontré qu’il y a un lien entre des apports faibles en lipides à l’âge de 2 ans et une augmentation de la masse grasse. L’explication est simple : Une restriction des lipides chez le jeune enfant risque de programmer son métabolisme à faire face au déficit, ce qui le rend donc plus susceptible de stocker les graisses, et ainsi augmente son risque de développer un surpoids, voire une obésité, lorsque l’apport lipidique augmentera.

 

Quelques chiffres :

  • 45 à 50% des apports énergétiques journaliers des enfants doivent être d’origine lipidique. En France, ils n’atteignent souvent pas 30%. Dans les petits pots Comme des Papas, les pourcentages d’apports énergétiques journaliers sont respectés méticuleusement, pour le plus grand plaisir et le meilleur développement de nos petits gourmets.
  • Ajouter 1 à 3 cc de matière grasse dans les préparations de vos bébés en fin de cuisson ;
  • de graisses cachées (biscuits, chips…) ;
  • 16% des parents en France savent qu’un apport protéique trop élevé serait à l’origine du surpoids chez les enfants. Un excès de protéines est donc mauvais pour le bébé pour deux raisons :
  • La première est que cela risque d’entrainer une surcharge rénale et hépatique qui fatigue l’enfant et entraine une perte de nutriments.
  • La seconde est que l’organisme du bébé va devoir stocker les protéines s’il y en a en excès, et pour cela les transformer en lipides, car il n’existe pas d’organe de stockage des protéines. Cela augmente donc la masse graisseuse de l’enfant.

 

Attention : Plus le corps stock de graisse, plus il crée des cellules de stockage. Une fois que ces cellules sont créées, elles ne peuvent pas être éliminées et la prise de poids devient alors plus facile et systématique.

Attention : Les glucides servent de carburant à notre organisme. Lorsqu’il y en a trop, le corps les stocks pour en avoir en réserve. Pour être stockés, les glucides sont transformés en graisse. D’où la nécessité de ne pas en consommer en excès et d’éviter les aliments industriels trop sucrés, qui apportent trop de sucres rapides d’un coup.

 

 

Comment apporter des matières grasses de manière équilibrée :

  • Poissons gras: saumon, sardine, maquereaux, truite… sont riches en oméga 3, ce qui participe au bon développement du cerveau des bébés. On recommande d’en servir 1 à 2 fois par semaine, par portions de 30g. maximum. La portion peut augmenter progressivement à 40g. à partir de 3 ans.
  • Graisses végétales dans les préparations : Huile d’olive, de colza, de tournesol, de pépin de raisin…. Pour les enfants à risque d’allergie aux arachides, introduire les huiles d’arachides progressivement avant 11 mois sous supervision médicale.
  • Graisses animales dans les préparations : Beurre doux, crème fraîche (non allégée)
  • Les petits pots Comme des Papas : Ils sont conçus avec soin et savoir. Ils contiennent tous les nutriments nécessaires au bon développement de votre bébé, de 4 à 36 mois. Voici une des recettes contenant des lipides :https://commedespapas.fr/petits-pots-bebe-8-mois/31-risotto-aux-epinards.html

 

 

Sources :

 

 

Notez cet article
Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer