Dans Diversification Alimentaire, NutriSanté

La diversification alimentaire, c’est toute une aventure ! Mais alors comment on s’y prend ? Il existe autant de façons de faire qu’il existe de bébés et de parents ! Parfois même on va procéder d’une certaine façon avec l’un de nos enfants et différemment avec son frère ou sa sœur…

Alors aujourd’hui on vous parle de la méthode DME, ou diversification menée par l’enfant, qui s’inscrit dans une pédagogie visant à favoriser son autonomie.

 

La DME qu’est-ce-que c’est ? Comment on fait ? Qu’est-ce que ça apporte ?

 

La DME, c’est quoi ?

 

La DME consiste à laisser l’enfant se nourrir par lui-même. En l’asseyant dans sa chaise haute et en lui proposant des aliments adaptés à son âge et à ses capacités ingestives, il pourra ainsi les prendre à la main et les mener à la bouche.

Le but de la DME est de permettre à l’enfant de s’exprimer, de découvrir par lui-même l’alimentation et ses joies, mais sans ses peines. En effet, l’enfant va conduire lui-même son repas. Ces aliments doivent avoir une texture intermédiaire, ni trop dure, ni trop molle, pour lui permettre une bonne prise en main et limiter le risque d’étouffement. Ils doivent également être d’une taille inférieure à celle de son poing fermé.

 

Comment fait-on pour mettre en place la DME ?

 

Le fait de se nourrir en autonomie va permettre à bébé de se familiariser à sa façon, à son rythme, aux différents aliments que vous lui proposerez.

Proposez-lui des aliments solides, en complément toujours d’une alimentation lactée. La DME peut être démarrée à partir de 6 mois et une fois par jour au début, le midi ou le soir comme vous le souhaitez.

La DME est un jeu pour l’enfant, et il doit en être un pour vous aussi ! Si bébé rejette un aliment, ne vous offusquez pas mais prenez ça, au contraire, comme un élément positif : bébé s’affirme ! Vous pourrez toujours lui proposer cet aliment plus tard. Il est nécessaire de proposer 8 fois un aliment nouveau à un enfant avant qu’il l’accepte et le consomme.

Surtout, restez toujours à côté de bébé, ne le laissez jamais seul avec de la nourriture. Mais intervenez au minimum dans ce processus, soyez patient. Bébé apprend, découvre, et grandit sous vos yeux !

Pour initier la prise d’un aliment, vous pouvez lui piquer un morceau et le mettre dans votre bouche quand il vous regarde. « Mais, qu’est-ce qu’elle fait maman ? Elle a l’air de prendre du plaisir à manger ça ! Et si j’essayais ? ». Vous êtes son modèle, il vous imite. Si vous lui montrez que c’est sans danger pour lui, et même mieux, que ça vous fait plaisir, il voudra essayer sans hésiter.

L’important est de mener la DME au calme, aucune distraction possible pendant le repas, on se concentre sur ce qu’on met dans sa bouche, la mastication et la déglutition.

 

La DME, concrètement, ça apporte quoi ?

 

Cette méthode permet d’éviter des conduites alimentaires déséquilibrées à l’âge adulte (obésité, anorexie, boulimie, blocage alimentaire, addiction au sucre etc.) car elle permet d’instaurer un climat de confiance et de sagesse dans le rapport du tout petit à la nourriture.

La DME permet de diminuer la phase de néophobie alimentaire qui a lieu vers 2 ans.

Elle permet également une bonne formation des dents, du palais et de la sphère buccale en général.

L’autre avantage est que votre enfant saura vous faire comprendre lorsqu’il a suffisamment mangé. Attention toutefois à continuer de proposer du lait en complément de l’alimentation, car s’il ne souhaite plus consommer d’aliments solides, il peut tout de même vouloir combler ses besoins nutritionnels par du lait. Dans tous les cas, sachez que, dès la naissance, un enfant a conscience de ses besoins et sait les combler de lui-même. La DME favorise ce type de comportement ! Ne le forcez donc pas à consommer, s’il n’en veut plus, il n’en veut plus. Pas de panique s’il a peu manger, il saura rééquilibrer lors du prochain repas.

Sachez également que bébé n’a pas besoin d’avoir déjà des dents pour commencer à mastiquer, il peut parfaitement broyer des aliments, s’ils sont fondants, avec ses gencives. Le fait d’écraser les gencives favoriserait même l’implantation des dents.

Le seul risque de la DME est pour votre cuisine, qui subira certainement quelque peu les maladresses de bébé ! Mais quand on a des enfants, on apprend à être moins fixé sur la propreté, pas vrai ? Et puis c’est un bien petit mal contre tous les bénéfices pour lui !

 

Et le risque d’étouffement dans tout ça ?

 

C’est la plus grande inquiétude des parents qui débutent la DME avec bébé. Mais rassurez-vous ! SI quelque chose ne passe pas, bébé a un réflexe nauséeux inné qui se situe 

au fond de la bouche et va provoquer des toux et des hauts le cœur permettant de ramener l’aliment au niveau de la langue pour qu’il soit écrasé à nouveau ou craché.

Pour limiter ces risques, quelques consignes simples à respecter :

  • Asseoir bébé correctement, dos droit
  • Avoir un environnement calme
  • Ne pas mettre les aliments dans la bouche de bébé, le laisser faire
  • Offrir des aliments adaptés : pas trop petits (grains de maïs par exemple), trop durs (pomme, pain), trop collants (épinard) ou trop glissants (ajout d’huile ou de beurre).

Vous pouvez proposer des légumes cuits, ou tendres (comme l’asperge), de la viande et du poisson cuits doucement et effilochés, des fruits mûrs ou cuits, du fromage en cubes et des pâtes cuites.

 

Si vous souhaitez débuter la DME avec bébé, Comme des Papas possède une gamme de petits pots 18 à 36 mois, composés de légumes fondants, cuits lentement, qui sont entiers, seulement coupés en petits morceaux. Ces petits plats contiennent tous les nutriments nécessaires à la bonne croissance de l’enfant et lui permettent de couvrir ses besoins nutritionnels tout en lui permettant une prise en main facile. Ils sauront vous accompagner avec sérénité dans le processus de DME 🙂

Néanmoins, prenez garde à sélectionner des petits pots qui contiennent des légumes qui peuvent être introduits à l’âge de votre enfant et n’oubliez pas de toujours demander l’avis de votre pédiatre avant de commencer la diversification alimentaire, quelle qu’elle soit 🙂

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à nous le dire et à le partager !

Notez cet article
Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer