Dans Diversification Alimentaire, NutriSanté

Les beaux jours approchent ! Le soleil, l’air frais, la vitalité… Tout ça donne envie de sortir et d’emmener bébé pour lui faire découvrir la nature, les plantes, les insectes… Toutes ces merveilles que nous offre notre belle planète. Ces découvertes mettent les sens de bébé en éveil, il touche, regarde et sent.

 

Mais alors que diriez-vous de faire un peu de jardin ? Quoi de mieux pour apprendre à bébé comment poussent les fruits et les légumes mais aussi la délicieuse satisfaction et la fierté de manger ce que que nous avons-nous-mêmes produit ?

 

Le jardinage : qu’est-ce que ça apporte à bébé ?

 

Bien-être

 

Un enfant a besoin de passer beaucoup de temps dehors, pour se canaliser notamment mais aussi pour se dépenser. Nous le savons également en tant qu’adultes, aller courir ou se promener en forêt est ce qu’il y a de mieux pour chasser ses idées noires et se sentir revitalisé. Lorsque l’on reste trop longtemps à l’intérieur on devient morose, maussade, et c’est pareil pour les enfants ! C’est pourquoi le premier avantage du jardinage est de s’aérer l’esprit, pour bébé comme pour vous.

 

Respect de l’environnement

 

Votre enfant découvrira ainsi que notre chère planète n’a rien à voir avec la société de consommation actuelle. Avant de manger la bonne ratatouille de Papa, il faut d’abord faire pousser les légumes. Ceci se produit après le travail de la terre : bêcher, retourner la terre, l’aérer… Et tout cela ne serait pas possible sans nos petits amis les lombrics. Ce sont eux qui, en digérant les particules présentes dans le sol, vont améliorer sa qualité pour le rendre plus fertile. De même, les abeilles, bourdons, papillons et même les mouches, sont des insectes pollinisateurs sans lesquels la production de fruits et légumes par les plantes serait impossible. Bébé apprend alors que tout être vivant est utile et joue son rôle dans la nature. Il apprend donc à respecter l’environnement et sa biodiversité.

 

Apprentissage de la patience

 

Le processus conduisant de la graine au légume est long et demande de la patience. La graine, une fois plantée dans le sol, doit percevoir des nutriments et de l’eau pour germer puis grandir. Cela lui prendra plusieurs jours pour donner une belle plante puis plusieurs jours encore avant que celle-ci ne donne des fleurs. Ces fleurs, une fois pollinisées donnent des fruits.

 

Mais est-ce que vous connaissez vraiment la différence entre un fruit et un légume ?

Un fruit est un organe végétal issu du développement de la fleur fécondée. Il porte les graines.

En réalité, la tomate, le poivron, l’aubergine ou encore la courgette sont des fruits, mais qui ne poussent pas sur un arbre. Coupez une courgette en deux et vous verrez qu’elle contient bel et bien des graines !

On donne communément le terme de « légume » à tout ce que l’on consomme et qui pousse au potager, tandis que les fruits poussent au verger. Le légume c’est la partie de la plante potagère que l’on consomme. Un légume c’est donc une plante dont certaines parties sont comestibles :

  • Pour la tomate ou l’aubergine, on mange les fruits, on dit que ce sont des légumes-fruits(car ils contiennent des graines mais poussent au potager)
  • Pour le persil ou l’épinard on mange les feuilles, on les appelle les légumes-feuilles
  • Pour le navet ou la carotte on mange les racines, ce sont des légumes-racines

 

Apprentissage de la saisonnalité

 

Votre enfant apprendra à cueillir ou à ramasser les fruits et légumes quand ils sont mûrs. Vous pourrez ainsi lui montrer qu’il ne faut pas cueillir la tomate lorsqu’elle est verte et qu’il vaut mieux attendre l’été qu’elle soit bien rouge et gorgée de soleil. L’été est typiquement la saison idéale pour récolter les légumes-fruits.

De même, si l’on attend trop pour cueillir les fraises elles vont pourrir, il faut alors s’y atteler au printemps.

Bébé pourra ainsi découvrir la nécessité de récolter les fruits et légumes au bon moment. Vous pouvez faire un petit test avec lui en faisant goûter un petit bout d’une tomate pas encore tout à fait mûre, d’un rouge tirant vers l’orangé, et d’une tomate pafaitement mûre et très rouge. Ainsi il s’appercevra que le moment de récolte fait toute la différence sur les saveurs.

 

Découvrez également notre article sur Pourquoi il est important de manger de saison, et téléchargez notre Calendrier des fruits et légumes de saison !

 

Quelles tâches lui confier ?

 

Bien sûr, les tâches que vous confierez à votre enfant sont fonction de son âge, de son degré d’autonomie et de ses envies. Mais de façon générale donnez-lui des tâches simples, ludiques, et qui ne nécessitent pas de matériel trop compliqué à manipuler. Bébé peut par exemple creuser des trous dans la terre et planter des graines, récolter les fruits et les légumes et les mettre dans un panier, arroser le jardin, tirer sur les mauvaises herbes ou même débarasser le jardin de ses feuilles mortes.

Vous pouvez également faire des ateliers travaux manuels pour lui permettre de réaliser des petites ardoises pour marquer l’emplacement des plantes ou encore des galets peints et décorés à la main avec le nom de chaque plante dessus. Laissez libre cours à votre imagination pour lui permettre de faire du jardin son petit espace personnel !

Bien sûr, bêcher la terre, surveiller que les plantes soient suffisamment hydratées et entretenues en coupant les branches mortes et autres activités relèveront de vos aptitudes. Mais un partage des tâches est néanmoins possible.

 

Les erreurs à ne pas commettre lorsqu’on jardine avec un enfant

 

Souvenez-vous, l’important n’est pas de jardiner à tout prix. L’important c’est de permettre à votre enfant de se sentir utile, investi d’une mission. En tant qu’être humain nous avons tous besoin de reconnaissance, de motivation pour persévérer dans une tâche, même si elle nous paraît difficile à accomplir. Encouragez-le ! Donnez-lui des petites missions au début, puis plus importantes après. Expliquez-lui et montrez-lui à quoi sert ce qu’il est en train de faire.

Laissez-le également s’approprier l’espace. Bébé doit avoir le droit d’aller voir le jardin, de toucher les plantes, de sentir. Bien sûr, on fixe des limites comme l’interdiction de marcher sur les plants ou d’arracher des feuilles ou des branches qui sont en bonne santé, mais on laisse de la liberté, de l’espace, de l’autonomie, si cela ne présente aucun danger pour lui.

De plus, ne tentez pas de lui inculquer un savoir inébranlable en jardinage. Comme on dit « une image vaut 1000 mots » donc expliquez-lui un petit peu et laissez-le observer beaucoup.

 

Vous avez aimé cet article ? Dites-le nous dans les commentaires !

Notez cet article
Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer