Dans Alimentation, Diversification Alimentaire
Au pays des 400 fromages, Pierre doit encore attendre quelques temps avant de pouvoir goûter à tout 🙂

Met succulent apprécié par les parents, le fromage est pourtant absent de l’alimentation de bébé durant une période relativement longue. Vous rêvez de faire déguster à votre enfant des tartines de fromage ? Des plats gratinés ? Ou même lui faire goûter ce que vous mangez en fin de repas ? Voici notre guide pour introduire le fromage dans l’alimentation de bébé tout en douceur.

À quel âge peut-on donner du fromage à bébé ?

Bébé peut commencer à manger du fromage à partir de 8 mois, et pas avant.

Pourquoi ?

Le fromage, c’est délicieux, mais c’est également bourré de mauvaises choses : du sel et des matières grasses animales (que l’on appelle également “mauvaises graisses”). Certains répondront qu’il contient du calcium et des protéines, or ces derniers peuvent être assimilés via d’autres produits qui ne contiennent pas nécessairement autant de sel et de matières grasses animales. Les protéines par exemple, sont également disponibles dans les œufs, et dans certaines graines et céréales. Le calcium quant à lui, est disponible dans le lait, qu’il soit maternel ou non.
De plus, les produits laitiers ne sont que difficilement digérés par l’organisme, ainsi l’ajout du fromage au lait que votre bébé consomme déjà pourrait provoquer quelques troubles digestifs.

Quels fromages peut-on lui donner et en quelle quantité ?

On commencera par les fromages au lait pasteurisé qui ne contiennent plus de bactéries, ou du moins qui en contiennent peu. Le microbiote intestinal de bébé n’est pas encore formé, et il n’est pas encore apte à combattre les bactéries se trouvant naturellement dans certains fromages (comme le roquefort ou le camembert par exemple), il conviendra donc d’attendre un peu que bébé ait commencé à reconnaître quelques aliments contenant naturellement des microbes pour lui donner des fromages au lait cru.
On pensera également à lui donner des fromages qui ont une faible teneur en sel : celui-ci est néfaste pour l’organisme, et il pourrait habituer le palais de bébé à apprécier des saveurs trop salées, l’incitant plus tard à saler exagérément tous ses plats. La ricotta, la mozzarella, le mascarpone, le gruyère ou l’emmental sont alors des choix judicieux et peuvent être facilement intégrés à un plat de résistance.

Les fromages dédiés aux enfants comme la Vache qui Rit ou le Kiri sont également des options intéressantes, et sont en général très appréciés des plus jeunes.
Pour les fromages au lait cru, on pourra commencer à introduire dans l’alimentation de bébé à partir de 3 ans.

À quelle fréquence introduit-on le fromage dans l’alimentation de bébé ?

Au tout début, on ne donne à bébé que de petits morceaux de fromage, et si on l’introduit dans un plat ou dans une recette, on diminue la portion de viande proportionnellement à ce qui a été donné en fromage, puis on augmente petit à petit.

Aux alentours de 3 ans, on pourra donner à bébé une portion de fromage équivalente à 80 grammes au déjeuner ou au dîner, puis il pourra ensuite manger comme les grands aux alentours de 4-5 ans.

Lectures complémentaires

Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer