Dans NutriSanté

Lorsqu’un enfant ou un bébé est malade, il se peut qu’il rejette la plupart des aliments et dorme plus que d’habitude. Même s’il est préoccupant de voir son enfant se détourner de la nourriture, ce n’est pas forcément une raison de s’inquiéter à court terme : un enfant en bonne santé et bien nourri ne souffrira pas beaucoup de ne manger qu’en petites quantités pendant deux ou trois jours.

En revanche il est vital qu’il continue à s’hydrater avec les liquides adéquats.

Les liquides sont le facteur crucial que vous devez garder en tête si votre enfant est malade et refuse de manger, vous devez donc en faire une priorité. De l’eau sirotée en petite quantité mais souvent est vitale pour lui. Boire à la paille peut être plus facile, et de préférence servir les liquides à température ambiante.

Si votre enfant peut digérer autre chose que de l’eau plate, des jus de fruits ou de légumes bien dilués passeront mieux et sont plus nourrissants que des fruits pressés. Les bouillons (de poulet, en particulier) sont apaisants, et simples à préparer.

La chose essentielle à retenir, c’est qu’un enfant malade a besoin d’un menu nourrissant pour se rétablir le plus vite possible, et que chaque bouchée doit y contribuer.

Astuces en cas de symptômes spécifiques*

Fièvre
En plus de son régime habituel, proposez une grande quantité de liquides à votre enfant ; si la fièvre persiste plus de 24 heures, suivez les conseils de votre médecin ou pédiatre.

Mal de gorge
Si le mal de gorge empêche votre enfant de manger suffisamment, des compotes ou des fruits mixés servis frais peuvent venir compléter l’apport calorique des repas.

Diarrhée / coliques
Il est important de maintenir l’hydratation de votre enfant en lui donnant de l’eau, des bouillons. Par ailleurs, conservez un régime habituel sans assaisonnement, à base de légumes bien cuits, de riz et de viandes ordinaires. Si la diarrhée persiste, consultez votre médecin ou pédiatre.

Constipation
Les fibres contenues dans les céréales peuvent combattre efficacement une constipation légère. Les céréales du petit-déjeuner, le pain et les pâtes à base de blé complet peuvent être des compléments alimentaires utiles contre la constipation. Cependant ces aliments doivent être accompagnés de liquides pour agir, de préférence sous forme d’eau. Les différentes sortes de fibres contenues dans les fruits et légumes peuvent aussi faire effet.

 

Afin de limiter les risques de contamination retrouvez nos conseils sur notre article: se protéger des virus en hiver

*Veuillez noter qu’en cas de doute ou de symptômes persistants, consulter votre médecin ou pédiatre doit être la première chose à faire.

Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer