Dans Non classé

Jusqu’à environ 4 mois, bébé se nourrit exclusivement de lait, passé cette période commence alors la diversification alimentaire pour tous les repas, et notamment pour le goûter. Quels sont les repas adaptés pour bébé au moment du fameux 4 heures ?

À partir de 4 mois : l’intégration des fruits

Dès 4 mois, il est conseillé de compléter le biberon de bébé par une portion de compote de fruits, afin de l’éveiller aux nouvelles saveurs et textures. Une demi-compote (environ 50 grammes) fera l’affaire, et bébé n’en a pas encore tout à fait besoin, mais il est important de lui faire découvrir les saveurs des fruits. Aussi, une compote de pommes ou de pêches sera complètement adaptée. On la lui donne à la cuillère afin de l’habituer à cette nouvelle manière de manger.

À partir de 6 mois : un peu de fantaisie

À 6 mois, bébé a déjà découvert quelques fruits, et il est possible de créer de nouvelles recettes plus élaborées. De même, ses besoins alimentaires évoluent et les portions se font plus grandes, on pourra alors lui donner l’équivalent d’un pot de compote entier (environ 100 grammes). Bébé peut enfin découvrir des variations intéressantes et quelques mélanges subtils, comme pomme-fraise-coco par exemple ou encore pêche-framboise. Enfin, il est possible d’introduire avec précaution certaines céréales, comme une cuillère à soupe de semoule en plus des fruits, ou du millet. Pendant les fortes chaleurs, bébé pourra même se délecter d’une glace avec une recette adaptée.

À partir de 8 mois : les produits laitiers

À 8 mois, bébé mange maintenant mi-solide, mi-liquide, et le lait est au fur et à mesure remplacé par des aliments pour grands. Aussi, on peut lui donner une spécialité laitière pour le goûter, comme un yaourt par exemple. Du fromage blanc biscuité avec quelques fruits en complément est une bonne idée goûter ! Les fameux boudoirs trempés dans du lait, ou des
biscuits de type petit beurre plairont aussi beaucoup à bébé, qui s’amusera à le mâcher longuement (et à disperser des miettes un peu partout!).

À partir de 12 mois : enfin de vrais goûters pour grands !

À partir de 12 mois, bébé commence à avoir quelques dents et peut ainsi croquer et mordre ce qui l’entoure (vous en faites d’ailleurs l’expérience chaque jour!), les goûters peuvent enfin devenir un repas à part entière où les recettes élaborées côtoient la mixité des textures. Riz au lait, panna-cotta, clafoutis, crumble, et petits biscuits aux fruits, au beurre et
même au chocolat deviennent alors la norme, et il peut enfin jouir des délices frugaux d’un véritable goûter. Attention cependant à ne pas lui donner trop souvent de chocolat, qu’il pourrait favoriser au détriment des fruits, meilleurs pour sa santé.

À partir de 18 mois : bébé mange du pain

Dès 18 mois, bébé a presque toutes ses dents, et vous pouvez alors lui donner une tranche de pain avec de la confiture ou du beurre pour son goûter. Trempé dans un verre de lait chocolaté ou non, on parie que bébé se régalera, d’autant plus que ses besoins nutritifs évoluent spécifiquement à cet âge, et il a de plus en plus faim ! On complètera donc cette
collation par un fruit et un laitage.
Le goûter est un repas essentiel pour les plus jeunes (et parfois même pour les adultes!), puisque les petits ont besoin d’une alimentation variée et vitaminée, que leur procure justement ce repas grâce à l’apport en fruits. C’est pourquoi le goûter, même s’il correspond à un moment de plaisir, doit également faire l’objet d’une attention particulière, comme pour les autres repas : il s’agit alors de prendre garde aux quantités et surtout, à leur teneur en sucre, que l’on minimise parfois. Manger sain, c’est également au goûter, pour le bonheur des plus petits, qui vous remercieront sans doute plus tard de ne pas être addicts aux sucres raffinés !

Lectures complémentaires

Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer