Dans Non classé

Nous le savons, les nourrissons et les enfants en bas âge n’ont pas la même constitution que les adultes. Ils sont en plein développement et c’est ce qui en fait des êtres sensibles, qui ont besoin d’être préservés. Leur constitution physique est fragile et leur système immunitaire n’est pas tout à fait formé, c’est pourquoi les contaminations chimiques et microbiologiques des aliments peuvent leur causer de graves problèmes de santé. De plus, il faut savoir qu’un enfant mange 3 fois plus qu’un adulte relativement à son poids. C’est pour toutes ces raisons qu’il est important de conserver une alimentation bébé jusqu’à ses 3 ans, qui pourra répondre à ses besoins nutritionnels spécifiques.

(Si vous souhaitez en apprendre plus sur la nécessité de conserver une alimentation spécifique jusqu’à 3 ans nous vous invitons à lire notre article à ce sujet)

 

Mais alors quelles sont les différences entre l’alimentation infantile et l’alimentation que nous consommons quotidiennement ?

 

La filière la plus sécurisée et la plus contrôlée du marché

 

La filière de l’alimentation infantile est soumise à 3 règlementations :

  • La règlementation générale des aliments courants qui fixe les règles s’imposant à l’ensemble de la population
  • La règlementation cadre diététique qui fixe les règles spécifiques applicables aux aliments déstinés à des groupes de population spécifiques
  • La règlementation des aliments de l’enfance qui fixe les règles spécifiques applicables aux aliments destinés aux nourrissons et enfants en bas âge

Ceci permet à l’alimentation bébé de respecter des critères spécifiques, qui ne se retrouvent pas dans l’alimentation courante. La Directive de la Commission du 22 décembre 2006 spécifie plusieurs normes restrictives pour l’alimentation infantile :

  • Interdiction d’utiliser des conservateurs
  • Interdiction d’utiliser des colorants
  • Interdiction d’utiliser des édulcorants
  • Interdiction d’utiliser des arômes artificiels
  • La teneur en pesticides doit être inférieure à 0,1 ppm (= 0,1 mg par kg d’aliments)
  • La teneur en nitrates doit être inférieure à 200 ppm (contre 2500 dans l’alimentation courante)

Il faut savoir que, par rapport à l’alimentation courante, il y a 5 fois moins d’additifs autorisés et ils doivent obligatoirement être indiqués dans la liste des ingrédients (comme pour l’alimentation pour adultes).

Les contaminantssont également très réglementés :

  • Niveau de plomb inférieur à 0,1 ppm
  • Niveau de cadmium inférieur à 0,1 ppm
  • Niveau de mercure inférieur à 0,5 ppm
  • Niveau de benzo[a]pyrène inférieur à 1µg/kg

Toutes ces teneurs sont d’autant plus réglementées dans l’alimentation infantile qu’un excès de certains éléments peut provoquer des troubles chez l’enfant. Un excès de fer peut entraîner des problèmes de croissance et une altération du système immunitaire, tout comme un excès de manganèse peut entraîner des troubles neuropsychologiques, comme de l’hyperactivité.

 

De plus, les aliments pour bébés sont soumis à des règles en termes de composition : ils apportent la juste dose en protéines, lipides, vitamines et minéraux et il existe des seuils minimaux à respecter pour les acides gras essentiels, le fer et certaines vitamines, afin de limiter les risques de carence.

Les préparations infantiles sont également dépendantes de règles strictes concernant l’étiquetage, la communication, l’hygiène ainsi que l’utilisation de matériaux destinés à être au contact des denrées alimentaires.

 

Mais alors pourquoi choisir le bio ?

L’assurance de la qualité

 

Bien que les normes de qualité et de sécurité soient extrêmement strictes au niveau de l’alimentation infantile, il existe tout de même des substances autorisées que le bio, lui, n’autorise pas. Donner une alimentation bio à son enfant c’est donc lui donner un gage de qualité à 100%.

Par exemple, dans les petits pots « classiques », il est courant de trouver des épaississants qui permettent d’augmenter le volume contenu dans le pot mais sans en augmenter le prix. Ceci, bien sûr, au détriment de la valeur nutritionnelle de ces pots qui sont alors en quelque sorte « dilués » et dans lesquels on ne retrouve pas les nutriments des fruits et légumes frais. Les petits pots bio, eux, ne contiennent pas ces épaississants ! Et c’est la même chose pour le sucre, le sel, les correcteurs d’acidité ou encore les exhausteurs de goût… Les petits pots bio, c’est se rapprocher du bon goût et des apports nutritifs des fruits et légumes frais !

(À ce sujet, venez découvrir pourquoi le frais est important : https://frais.commedespapas.fr)

Et c’est prouvé ! Selon l’analyse de 21 études scientifques portant sur l’alimentation bio réalisée par l’Agence Américaine de Pédiatrie, les légumes-feuilles bio contiendraient plus de vitamine C que les autres !

Les aliments bio excluent également tous les OGM (organismes génétiquement modifiés) dont les effets sur le corps humain, et d’autant plus sur le corps en développement des enfants, n’ont pas été prouvés.

Les produits bio sont plus proches des produits naturels et permettent donc à bébé de découvrir le vrai goût des fruits et légumes, ce qui est primordial durant la phase d’apprentissage que représente la diversification alimentaire.

 

Les valeurs

 

Le bio, c’est un mode de production et transformation respectueux de l’environnement, du bien-être animal et de la biodiversité. En faisant le choix du bio vous choisissez le respect des êtres humains et de l’environnement, et vous transmettez ceci à bébé ! Vous lui apprenez à être éco-responsable, à sauvegarder le commerce de proximité et les petits producteurs et à avoir conscience de son impact sur la nature, mais aussi sur sa santé.

Pour se rapprocher encore un peu plus de la biodiversité et enseigner à votre enfant à devenir un éco-citoyen nous vous invitons à lire notre article de blog sur Jardiner en famille.

 

 

 

 

Si vous lisez l’étiquette des produits Comme des Papas vous y verrez les ingrédients bio et naturels que nous utilisons pour faire nos délicieux petits plats bébé, et rien d’autre ! C’est ça, la transparence de nos petits plats bio, de saison et fraîchement cuisinés. Alors n’hésitez plus et venez découvrir notre gamme de petits plats bébé adaptés aux enfants dès 4 mois et jusqu’à leurs 3 ans !

Notez cet article
Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer