Dans Alimentation, NutriSanté

Sur le plan nutritionnel, le bonbon n’apporte strictement rien. Ni calcium, ni vitamines. Rien que du plaisir, et c’est bien ce qu’on attend de lui. Plaisir des yeux d’abord : ils sont rouges, jaunes, vert vif comme ces petits crocodiles bariolés qui vous colorent la langue. Ils ont des formes rigolotes : des Schtroumpfs, des petites billes qui roulent, des serpents, etc. Plaisir de l’ouïe, quand ils croustillent, pétillent, lâchent des fizzzzzz dans la bouche. Plaisir du toucher, quand le roudoudou se fait tout doux sous la langue, que la guimauve ou le rouleau de réglisse s’étirent comme un élastique.

Les dangers des bonbons chez l’enfant

Les bonbons en grande quantité vont provoquer des variations de sucre importantes dans le sang. Une hyperglycémie lors de l’ingestion des bonbons va conduire à la sécrétion d’insuline par l’organisme, prélude à une hypoglycémie. Dans les cas de consommation de bonbons très élevée, ce sucre peut conduire à du diabète de type  Enfin, les risques d’étouffement alimentaire par consommation d’un bonbon dur (risque de fausse route) sont les premières causes d’étouffement chez l’enfant. Ainsi, avant 5/6 ans, il est fortement déconseillé de lui donner des bonbons.

La dépendance au sucre chez l’enfant existe-t-elle?

 Les aliments sucrés, tout comme les aliments gras, sont ceux que nous trouvons les plus attirants, car ce sont les plus énergétiques, et donc les plus utiles à la survie. Les enfants manifestent dès leur naissance une attirance pour le goût sucré. Cette constatation est fondée sur l’observation, chez les nouveau-nés, des réflexes gusto-faciaux, autrement dit les grimaces, suscitées par des substances de saveurs différentes. Bien que la palette des saveurs soit infinie, on distingue quatre substances sapides fondamentales : le sucré, le salé, l’amer et l’acide. A l’inverse du sucré, le salé, l’amer et l’acide provoquent chez les bébés une réaction nettement négative. In utero, un bébé peut déjà percevoir les différences de concentration de glucose sanguin, la sensation de faim de sa mère et l’apaisement qui suit la prise alimentaire. Son cerveau associe donc le sucre à une sensation agréable. En général, l’attirance pour le sucré diminue pendant l’adolescence et l’âge adulte, puis augmente de nouveau avec les années.

 

Le sucre favorise l’obésité

Consommer des quantités excessives de sucre peut causer les problèmes de santé liés à l’obésité. Chaque gramme de sucre contient quatre calories, donc si un aliment a 15 grammes de sucre par portion, ce sont 60 calories seulement de sucre. Et le sucre est souvent ajouté aux aliments déjà riches en calories, tels que les biscuits ou les gâteaux industriels.

Les chercheurs ont noté que l’augmentation de l’obésité infantile était liée, en partie, à l’augmentation de la consommation de boissons sucrées.

Le sucre que contiennent les bonbons est néfaste pour les dents

En effet, l’apport excessif de sucre provoque la carie dentaire, qui est un problème de santé publique en France, qui a des conséquences à la fois médicales, sociales et économiques. Chaque fois que la bactérie dans la bouche de votre enfant entre en contact avec du sucre, de l’acide est produit, qui attaque les dents pendant au moins 20 minutes. Au final, ce processus provoque une cavité.
Sucer sur une sucette ou un autre bonbon sucré peut être particulièrement mauvais pour les dents, car il les expose au sucre pendant une longue période. Mais ce ne sont pas seulement les bonbons et les desserts sucrés qui posent problème… Boire trop de boissons gazeuses sucrées augmente également le risque de carie dentaire, certaines d’entre elles contenant jusqu’à 11 cuillères à café de sucre.

Si , votre enfant est en demandant de bonbons, sachez que vous pouvez vous-même faire vos bonbons. En plus, vous pouvez contrôler vous-même les ingrédients et ça c’est le top !

La recette de bonbons gélifiés aux fruits dès 5 ans

Les ingrédients et matériels nécessaires :

  • 150 g de purée de fruits bios (ou 150 ml de jus de fruits)
  • 3 g d’agar-agar, soit l’équivalent d’une c.à c. rase
  • 50 g de sucre non raffiné (facultatif)
  • des moules en silicone (crocodiles, oursons, mini moules individuels,etc.)

La préparation :

  1. Dans une casserole, mélangez la purée de fruits et l’agar-agar. 
  2. Portez à ébullition, puis retirez du feu.
  3. Versez rapidement le mélange dans les moules à l’aide d’une pipette ou d’une cuillère à café.
  4. Remplissez à ras bord pour avoir un bonbon bien galbé.
  5. Réservez au frais pendant 4 heures minimum.
  6. Démoulez doucement.
  7. Les bonbons se conservent 15 jours dans une boîte hermétique.

Pour des bonbons très colorés:

  • Pour une jolie couleur jaune > on utilise du sucre blond
  • Pour le rose > la betterave
  • Le rouge > l’hibiscus, le jus de cerise
  • Le vert clair > la spiruline, etc.

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/ArticleComplementaire.aspx?doc=sucre_obesite_do

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/surpoids-enfant/definition-causes

Notez cet article
Articles récents

Laisser un commentaire

Commencez à écrire puis appuyez sur Entrer