fbpx

Les boissons sucrées chez les bébés

Quelle chaleur !! Vite apportez-moi à boire !

L’été arrive 🌊 🏖️ ! Rien de tel qu’un petit jus de fruit frais pour se rafraîchir… Mais est-ce que bébé y a aussi le droit ? Quelles boissons puis-je lui donner ? Quels risques pour sa santé ? Quelles sont les bonnes habitudes à prendre pour garder une alimentation équilibrée ?

Les boissons sucrées trop sucrées ?

Les boissons sucrées comprennent les sodas (colas, limonades etc.), mais également les jus de fruits, nectars et sirops. En effet, un jus de fruit ne se substitue pas à une portion de fruit ! Les sodas sont fortement déconseillés pour les bébés et les jus de fruits sont à limiter le plus possible car ils sont généralement riches en sucres. Une trop grosse quantité de sucres apportée peut engendrer des risques sur la santé du bébé (et même pour un adulte !). Pour la petite « info », une canette de soda de 33cl contient l’équivalent de 6 sucres !

Pour une alimentation équilibrée et variée, la consommation de boissons sucrées n’est pas nécessaire à la santé de bébé. Ces boissons ne calment pas la soif et contiennent beaucoup de sucre, ce qui engendre un fort apport calorique. Elles contiennent en effet entre 400 et 600 kcal par litre. Même les jus de fruits mentionnant « sans sucre ajouté » et « 100 % jus de fruits » contiennent 400 kcal par litre. Notons également que les sodas « formule allégée » (« light ») sont moins caloriques mais contiennent des édulcorants qui sont fortement déconseillés chez les enfants, notamment les moins de 3 ans (Anses, 2019).

L’excès d’apport en sucres a des conséquences multiples sur la santé du bébé comme des caries dentaires, un manque d’appétit aux repas, un risque d’excès de poids etc. Ces boissons développent également une envie de sucré (même pour une boisson « sans sucre ajouté » ou « allégée), ce qui peut conduire à de mauvaises habitudes alimentaires à l’âge adulte. Il est recommandé d’avoir une alimentation équilibrée dès le plus jeune âge, pour limiter les risques de surpoids, voire d’obésité infantile. Si un enfant est obèse, il y a davantage de risques qu’il le reste une fois adulte, ce qui peut affecter sa santé (diabète, maladies cardiovasculaires, cancers…). En complément sur le sucre chez les bébés, je vous invite à lire notre article Le sucre pour les bébés.

Si je veux donner du jus de fruits à bébé, lequel puis-je choisir ?

Il existe trois catégories de jus de fruits : les purs jus de fruits, les jus de fruits à base de jus concentré et les nectars. Ces jus se différencient par leur teneur en fruits et leur mode de fabrication, même s’ils sont tous élaborés à partir de fruits. Les purs jus sont obtenus par pressage des fruits. On y retrouve uniquement le sucre naturel du fruit. Les jus concentrés sont concentrés par évaporation. Ils ne contiennent également pas de sucres ajoutés. Les nectars, quant à eux, sont obtenus à partir de jus et/ou purée de fruits et/ou jus concentré, auxquels on ajoute de l’eau, du sucre et/ou des édulcorants. La teneur minimale réglementaire en fruits des nectars est comprise entre 25 et 50% en fonction de la variété du fruit. Les nectars sont donc généralement plus riches en sucres et plus pauvres en fruits.

Il est donc préférable de choisir les jus sans sucres ajoutés à savoir les purs jus de fruits ou les jus de fruits à base de jus concentré. Les jus de fruits ayant la mention 100% jus de fruits ne comportent généralement pas de sucre ajouté. Regardez donc bien l’étiquetage des produits avant l’achat, ainsi que les ingrédients.

Les jus de fruits peuvent être introduits durant la diversification alimentaire, mais ils ne sont absolument pas indispensables. Même après 6 mois, il vaut mieux les éviter. Les jus, s’ils sont donnés à bébé, doivent l’être en petite quantité. La consommation de jus de fruit ne doit pas dépasser un quart de verre. Pour prendre un exemple, un verre de jus d’orange pur vaut 3 oranges pressées. Il est aussi possible de diluer le jus dans de l’eau pour le rendre moins concentré en sucre et donc moins habituer bébé au goût sucré.

Vous pouvez également proposer à bébé des jus fraîchement pressés par vos soins, par exemple au petit déjeuner. Il faut également le boire rapidement afin de conserver tous ses nutriments. C’est un bon moyen pour éviter les excès car le jus obtenu des fruits pressés dépasse rarement un quart de verre, ce qui est la quantité suffisante. Encore une fois, cela ne remplace pas une portion de fruits et reste à limiter ! Les jus ne contiennent pas de fibres, contrairement au fruit en lui-même, ils ne peuvent donc pas remplacer l’apport nutritionnel des fruits. Les fruits permettent un apport en fibres (nécessaire pour le bon fonctionnement du gros intestin), apprennent la mastication à bébé et ont un meilleur pouvoir de satiété.

Par ailleurs, d’un point de vue nutritionnel, les compotes et les fruits restent à privilégier pour bébé. Nous vous laissons découvrir nos compotes ! 😊

Quelles sont les bonnes habitudes à prendre ?

Les boissons sucrées sont à consommer de façon occasionnelle. L’eau est la boisson à privilégier pour bébé, c’est la seule boisson essentielle au bon fonctionnement de l’organisme. Proposer de l’eau (nature) à volonté tout le temps, que ce soit au cours ou en dehors des repas, avant ou pendant une activité physique etc.! Il est bien d’habituer bébé au goût de l’eau nature dès la diversification alimentaire (entre 4 et 6 mois). Les laits maternels et infantiles suffisent avant cet âge pour l’apport en eau. Si un enfant refuse de l’eau, c’est qu’il n’a pas soif. Eviter de mettre à disposition des boissons sucrés à la maison pour ne pas tenter bébé. Si des jus de fruits sont proposés occasionnellement, il est préférable de leur donner à l’heure du petit déjeuner ou du goûter, mais à table, proposer uniquement de l’eau. Il est également mieux de consommer l’eau nature, sans aucun ajout (sucre, sirop etc.).

Les jus de fruits peuvent apporter des vitamines et peuvent faire découvrir de nouvelles saveurs à vos enfants. Cependant, les habitudes alimentaires, bonnes comme mauvaises, s’acquièrent très tôt, et se conservent généralement à l’âge adulte. Il faut donc éviter de trop habituer l’enfant à des goûts sucrés, cela pourrait engendrer une trop grosse consommation de sucres à l’âge adulte. L’Anses recommande en effet de ne pas introduire de façon trop précoce les aliments riches en sucres, comme les boissons sucrées, et de limiter leur consommation, même pour un enfant plus âgé ou un adulte. Les boissons sucrées sont donc à éviter le plus possible. N’oubliez pas que c’est aussi vous qui donnez exemple à bébé lorsqu’il grandit !

Si vous cherchez des alternatives aux jus de fruits frais en ces temps de forte chaleur, je vous invite à lire notre article sur les alternatives pour rafraîchir bébé !

Lectures complémentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *