fbpx

Quels gâteaux proposer à votre bébé ?

bebe-gouter-biscuit
Yé m’appelle Garcimore, Hé Hop ! lé biscouit il a disparou 🤣

L’introduction des gâteaux dans les différents desserts et goûters de bébé fait partie intégrante de la diversification alimentaire. Seulement, quels biscuits lui donner ? à partir de quel âge ? en quelle quantité et à quelle fréquence ? Suivez notre guide sur l’introduction de biscuits dans l’alimentation de bébé.

À quel âge introduire les gâteaux dans l’alimentation de bébé ?

Si les avis diffèrent légèrement concernant cette question, certains préconisant de commencer dès 6 mois, d’autres à 7 mois, ou encore 8 mois, le facteur commun de l’ensemble de ces conseils indique qu’il faut commencer à donner des biscuits à votre bébé lorsque :

  • il commence à mâcher
  • il arrive à tenir assis.

On le sait, tous les bébés n’évoluent pas à la même vitesse. Il est donc important d’éloigner tout risque d’étouffement en attendant que l’enfant tienne en position assise (et en le supervisant bien évidemment comme d’habitude). D’autre part, les gâteaux réservés à bébé, comme nous le verrons plus bas, ne pourront être ingurgités que s’il les mastique. S’il ne mâche pas encore, il n’y a aucun intérêt à lui en donner, autant lui confier un énième jouet qu’il utilisera volontiers pour salir joyeusement sa chaise haute et plus si affinités.

Ainsi, l’introduction des gâteaux dans l’alimentation des enfants dépend plus de leurs aptitudes et de leur avancement dans l’évolution alimentaire que de leur âge à proprement parler. De la même manière, si l’enfant ne tient pas encore assis à 8 mois, patientez encore un peu pour lui confier un gâteau.

On préconisera enfin d’attendre que l’enfant se soit bien habitué aux saveurs salées avant d’introduire des sucres raffinés dans son alimentation, pour éviter de le voir préférer ces derniers aux légumes.

Des biscuits secs spécialement pensés pour bébé

Les gâteaux que l’on peut donner à son enfant ne sont pas identiques à ceux que l’on conserve honteusement au fond du placard ou du tiroir de nos bureaux. Ce sont des petits gâteaux secs spécialement étudiés pour convenir aux bébés, de type boudoir par exemple. Ils ne nous feraient pas envie une seule minute, étant dépourvus de chocolat et autres fourrages spéciaux, mais ils sont adaptés à l’alimentation d’un petit enfant. Ils sont secs afin qu’ils puissent fondre progressivement dans la bouche de bébé, pour éviter les fausses routes.

Haro sur le sucre !

Il est important de ne donner que ce genre de biscuits à son enfant jusqu’à ses 18-24 mois, puisque les autres biscuits sont beaucoup trop riches en sucres raffinés et généralement mauvais pour la santé, c’est pourquoi on recommande aux adultes de n’en consommer qu’occasionnellement. Des gâteaux ordinaires risqueraient d’habituer trop vite votre enfant aux saveurs sucrées qu’il préférerait au détriment des goûts salés, qui sont évidemment nécessaires au maintien d’une alimentation équilibrée.

Si les gâteaux pour bébé sont pensés spécialement pour convenir à son organisme, veuillez tout de même à bien consulter la liste des ingrédients au dos afin de vous assurer que le produit sur lequel vous avez jeté votre dévolu ne contient pas trop de sucres. Si vous souhaitez surveiller de plus près son alimentation, vous pouvez également lui préparer des gâteaux pour bébé maison.

À quelle fréquence donner des biscuits à votre enfant ?

Le biscuit ne doit pas devenir un élément central de l’alimentation de votre enfant. En effet, il reste un produit sucré qu’il faut consommer avec parcimonie, ne lui en confiez pas pour n’importe quelle occasion, mais donnez-lui en un à un moment précis de la journée, comme le goûter de 16 heures. Pour les desserts, continuez à privilégier les fruits qui sont bien plus riches nutritivement. Les gâteaux restent un élément non essentiel de l’alimentation qui contribuent simplement au plaisir de bébé, ainsi, même s’il en demande et boude les autres desserts et goûters, essayez de ne pas céder trop souvent. Il est probable que votre enfant les préfère au détriment des autres produits plus sains comme les laitages et les fruits, c’est pourquoi il importe de lui donner son gâteau à un moment précis de la journée qui constituera un marqueur, et non une occasion comme une autre d’en consommer. Demandez également à vos proches (grands-parents, amis, nourrice…) de ne pas lui en donner en votre absence en dehors des horaires dont vous aurez décidé, afin de ne pas remettre en question le planning alimentaire votre enfant.

Peut-on donner des pâtisseries à bébé ?

Comme pour les biscuits non spécifiques, on évite le plus possible de donner des pâtisseries à bébé, et on va même jusqu’à les proscrire avant 18 mois. Saturées en matières grasses et en sucres, les pâtisseries sont bien trop riches pour l’organisme d’un jeune enfant. Qu’elles soient industrielles ou préparées maison, les pâtisseries ne sont pas adaptées à une alimentation saine de manière générale, et ne conviennent pas pour un enfant au corps encore si peu développé. Vous pouvez éventuellement lui donner une crêpe non sucrée à la Chandeleur, ou lui faire goûter un morceau de gâteau lors des goûters d’anniversaire pour faire comme les grands, mais en-dehors de ces occasions marquantes, faites-en sorte que votre enfant approche le moins possible ce type de préparation. Ce sera d’ailleurs une habitude à conserver par la suite, même après ses 18 mois et pendant toute son enfance, afin de lutter contre l’obésité infantile.

Lectures complémentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *